Revue test : Poser 7


Auteur : Diablotine

8 03 2007

Voici les premiers essais avec Poser 7. Bien avant sa sortie il a fait beaucoup parlé de lui , en nous donnant au compte goutte les informations sur les 7 raisons de désirer Poser 7 !
Nous avons principalement comparé Poser 6 et 7 et regardé les nouveautés.
Nous allons donc vous les présentez et vous donner nos impressions.

L’installation :
Pas de soucis particulier, il s’installe de la même façon que la version 6.

Ouverture du logiciel :
L’interface ne change pas, à part la fenêtre des bibliothèques où de nouveaux onglets et des nouvelles fonctions dans les menus ont fait leur apparition.
On remarque aussi une amélioration de certains menus comme celui des script python qui en simplifie l’utilisation.

Lancement :
Pas plus rapide que la version 6 mais pas plus lent non plus ;-)

S’il gagne en rapidité au rendu et prévisualisation, nous constatons (sur une même machine) un ralentissement des déplacements d’objets, d’insersion d’objets dans une scène par rapport à la version 6.

Personnages et contenu :
Poser 7 est fourni avec 1GB de contenu 3D de haute résolution, dont des morphes, vêtements, animaux, accessoires, une nouvelle bibliothèque d’animaux et de végétations, des personnages de type squelettes et musculature, ainsi que 2 nouveaux personnages : Sydney la femme et Simon l’homme. Les enfants portent le même nom que ceux de la version 6 mais ce sont les versions 2 (Kate 2 et Ben 2).

Nous avons été agréablement surpris du contenu supplémentaire dans les bibliothèques !

  • Contenu excusif de RuntimeDNA
  • Forêt et plantes par RuntimeDNA
  • RoboShark par VanishingPoint

La surface de travail :
Elle ne change pas, les espace de travail et les menus non plus, à part des ajouts et améliorations.
On retrouve le gestionnaire des matières, l’atelier visage, l’atelier cheveux, l’atelier textile et l’atelier des bones.

Les bibliothèques sont un peu plus pratiques d’usage avec un nouvel onglet « Collection » qui permet d’accéder à des fichiers favoris et souvent utilisés dans n’importe quel runtime.
Malgré tout nous attentions un réel grand changement qui aurait permis de voir d’un seul coup d’oeil les vignettes des objets en cliquant sur le dossier sans l’ouvrir de façon ne pas remonter dans les dossiers.
Pour la recherche surtout avec un (ou des) Runtime bien rempli c’est plus pratique !

Nouveautés :
Améliorations pratiques : On peut maintenant dupliquer un personnage, faire des annulations multiples ou revenir en avant, adapter n’importe quelle pose sur n’importe quel personnage biped avec les poses universelles.

Pour ceux qui font de l’animation, vous trouverez de nouvelles fonctions d’animation comme la synchronisation des lèvres. Le “Talk Designer” permet de synchroniser le mouvement des lèvres et l’émotion à la parole. Un outil complet et pratique. Il est également utilisable avec les personnages de Poser 6.

On peut également faire de l’animation non-linéaire qui fonctionne par calque et permet de revenir dans diverses parties d’animation (supprimer un objet ou en ajouter)

Amélioration de la prévisualisation, nous avons constaté une meilleure qualité d’image
Amélioration également au niveau du rendu autan par la vitesse que par la qualité, surtout au niveau du rendu HDRI . On constate un rendu 3 fois plus rapide qu’auparavent !

Enfin grande nouveauté : La palette d’outil de Morphing qui fournit des commandes interactives puissantes pour créer des morphes directement sur le personnage. Il est maintenant facile “de peindre” des fossettes, des tempes ou des plis sur des personnages de Poser avec cet outil.
C’est vraiment un jeu d’enfant de manipuler le maillage avec les différentes brosses et l’on obtient des effets différents suivant la grosseur, l’épaisseur et la dureté de la brosse, tiré, enfoncer les selections, travailler de façon symétrique de façon verticale ou horizontale .

Conclusion :

Nous retiendrons les améliorations pratiques, les nouveautés pour l’animation, le contenu varié, et l’outil de Morphing super pratique et vraiment nouveau !!
Également comme point fort de Poser 7, la stabilité et la performance du logiciel aussi bien sur un plan de la préparation que de la finalisation pour un travail de qualité.

La seul déception reste encore sur la fonctionnalité de la bibliothèque.


Actions

Informations

2 réponses à “Revue test : Poser 7”

11 10 2009
MAGES (09:41:39) :

il y a t’il un emplacement pour montrer les videos que j’ai effectué avec poser 7 actuellement elles sont dans les videos de google en mettant dans recherche  » pierre mages » ( youtube et daily motion )

21 10 2009
Diablotine (21:48:51) :

Bonjour, ce n’est pas possible d’afficher les video dans votre commentaires, mais vous pouvez mettre le lien directe vers youtube par exemple, il sera cliquable :)

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises html : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*