Revue test : Shade 8 fr


Auteur : Diablotine

10 03 2007

Auteur de l’article : Panther

Présentation Générale
Shade est un logiciel de modélisation, texturage, rendu et animation. Ce logiciel vous permet donc de laisser libre cours à votre imagination par toute les possibilités qu’il offre.

L’interface de Shade est assez minimaliste, toutes les commandes sont contenus dans des fenêtres basiques, ce n’est pas ici que vous trouverez des menus en couleurs ou animés. On est ici pour travailler !
Ce pendant vous pouvez mettre Shade comme bon vous semble, comme tout se fait avec des fenêtres et des palettes vous pouvez les bougez et vous organisez votre espace de travail.
Le seul petit problème, c’est que si Shade enregistre bien les positions des différentes palettes, il ne veut rien savoir pour celle des Vues, il faut donc remettre la fenêtre de vue comme on le lui avait demandé à la dernière utilisation…
Les palettes sont aimantés, quand vous les approchez du bord de l’écran, ou vers une autre palette, hop elles se collent !

L’interface par défaut de Shade, avec les 4 vues principales et les outils à gauche.

La plupart des outils et des fonctions sont disponibles dans les menus, les palettes et via le clic droit. De plus les fonctions possèdent souvent des raccourcis, et il possible d’attribuer des raccourcis aux fonctions qui n’en disposeraient pas…

Le logiciel dispose de petits plus non négligeables assez sympa qui permettent de gagner en temps, comme la grille aimantée qui vous permet de placer votre curseur facilement et de créer des formes géométriques simplement.

Les Outils de Modélisation
Shade vous permet d’importer vos objets depuis son catalogue, ou d’autres logiciels, mais il dispose de plus d’un modélisateur…

Quand on commence avec Shade, ce qui peut dérouter un peu au début c’est l’absence de primitives comme le Cube, le cylindre, la sphère (ah non celle-ci y est en fait !).
Eh oui, c’est à vous de créer votre cube de départ pour la modélisation polygonale ! Mais cette étape est vite faite, en 4 clics c’est fait !
En fait Shade vous donne la possibilité de baser votre modélisation sur ce que vous voulez, un cube, une surface, une ligne, des points…

On retrouve ici la plupart des outils disponibles dans les logiciels de modélisation, extrusion, biseau, décalage, subdivison…
Les Outils de Shade peuvent s’utiliser à la souris, ou bien vous pouvez entrer directement une valeur numérique pour plus de précision.
Lors de l’utilisation des outils à la souris, Shade vous affiche des repères qui vous permettent de mieux comprendre comment va fonctionner l’outil.

Par exemple ici, avec l’outil d’extrusion, si je déplace ma souris à gauche je réduis la taille de ma face et si je vais vers le haut, j’extrude vers l’extérieur.

Shade 8 vous permet également de mettre des images en fond des fenêtres pour vous aider à modéliser :

La modélisation se fait sur les 3 entités d’un objet 3D, vous pouvez donc aussi bien travailler en point par point, par les arêtes ou bien créer à l’aide des facettes.
On retrouve les outils de sélection de la plupart des logiciels, anneau, boucle, inverser la sélection…etc.

Voilà pour le plus important de la modélisation dans Shade 8, passons aux autres outils de créations que la modélisation…

Les autres outils de création

Shade 8 est livré avec une petite flopée d’objets déjà faits prêts à être insérer dans vos créations. Pour plus de facilité, Shade 8 dispose d’un explorateur de contenu. Une fois votre objet trouvé, il ne vous reste plus qu’à le glisser déposer dans votre scène.

L’explorateur de contenu de Shade 8

Dans l’explorateur de contenu vous avez des objets, des surfaces prédéfinies, des images et même de l’aide !
Vous pouvez également insérer vos objets dans le catalogue.

Shade 8 possède les outils de créations les plus simples, comme l’extrusion d’une surface, la révolution d’une courbe, ou encore la modélisation booléenne…mais ne nous attardons pas sur ces outils assez communs…

Shade 8 vous permet d’importer des personnages directement depuis Poser grâce au plugin PoserFusion :
Dans Poser :

…Et dans Shade 8 :

Le passage de Poser vers Shade se fait assez facilement, on enregistre son personnage au format Poser et avec le plugin PoserFusion il ne reste plus qu’à l’ouvrir ! Par contre l’ouverture prend un peu de temps et de processeur mais cela fonctionne !
Enfin il ne faut pas essayer d’ouvrir le fichier Poser directement avec la commande ouvrir il faut passer par PoserFusion situé dans le menu Vue..assez déroutant la première fois…
Bien sur Shade ne se limite pas aux personnages de Poser, il importe les .obj, les iges, les dxf…

Shade 8 dispose d’un outil assez puissant, MagicalSketch !
Cet outil vous permet de creér des objets 3D à partir de courbes 2D, et ce très vite. Par exemple pour faire une extrusion, on crée un contour fermée, puis on fait une ligne perpendiculaire à ce contour ! Et voilà !
Bien sur cet outil n’est pas destiné à de la modélisation hyper-précise…

Pour ceux qui veulent ce faire une petite idée, de cet outil, il existe un logiciel gratuit, open source qui fait la même chose : Teddy

Dans les autres outils on peut également noter TextEffector qui vous permet de créer des effets de Texte assez sympa…

Le Texturage

Dans Shade 8, les surfaces (les shaders) peuvent recevoir une image, ou bien être généré directement à l’ordinateur avec les options usuelles, réflexion, transparence, luminosité…etc
Toutes ces options se réglent dans une palette :

Afin de bien placer vos textures, Shade 8 dispose même d’un éditeur UV :
Vous pouvez faire des projections sur une face, un cylindre ou bien une sphère, ensuite libre à vous de modifier le placage UV en bougeant tout simplement les points :

L’Animation

L’approche de l’animation est assez différente des autres logiciels.
En effet avant de faire bouger un objet il faut créer un « joint » c’est à dire un objet qui permettra de spécifier la nature du mouvement.
Pour une rotation, il faudra créer un objet Rotule par exemple. De plus c’est cet objet rotule qui spécifiera le repère de base pour le mouvement.

Cette technique peut sembler assez contraignante, mais elle permet de savoir avec précision ce que l’on effectue.

Ensuite pour parametrer son animation, on utilise les courbes de mouvement et les images clés :

La mise en place des points se fait assez facilement et le réglage est également très simples…

Rendu & autres petites choses

Les options de rendu sont assez multiples et vous permettent d’obtenir des résulats assez différents. Vous avez pas moins de 5 différentes façon de rendre une image « normale », Tracé de rayons, ligne de balayage, le plugin callisto, fil de fer…

Shade 8 dispose également d’un rendu Toon, avec des grosses arêtes, et de grands aplats…

Une petite chose assez sympathique avec le rendu dans Shade 8 c’est la possibilité de ne rendre qu’un seul objet ou un seul groupe d’objet. Pour cela vous n’avez qu’à sélectionnez votre objet dans le navigateur et faire un rendu. Pour rendre toute la scène on utilisera l’entité Racine.
On peut également décider de ne rendre qu’une partie de l’image avec l’option de rendu secteur…
Shade 8 peut également faire des rendus réseau grâce à ShadeGrid.

Shade 8 est livrée avec une documentation assez fournie, sous formes de fichiers PDF et d’images et animations.
Shade 8 vous installe deux manuels en PDF, ainsi que deux tutoriaux en anglais.
Le petit problème c’est que l’on en sait pas toujours quel manuel utiliser…
Enfin Shade est livré avec plusieurs fichiers d’exemple ainsi que leur résultat sous forme de film Quicktime ou bien d’images jpeg.

Shade 8 est actuellement la dernière version disponible en français. La version 8.5 est quant à elle réservé à la clientèle anglophone pour le moment. Cette mise à jour ne ferait pas de mal, car elle rend entre autre Shade compatible avec les Macs Intel et est optimisé 64 bits. Pour avoir testé le logiciel sur un Mac Intel, le logiciel répond très bien, est très rapide, mais se crashe de temps à autres…
De plus le logiciel n’est pas multi-processeur, sur mes deux coeurs de ma machine, un seul était réellement utilisé…

On notera au passage qu’actuellement Shade 9 est déjà disponible au Japon..

Pour enrichir sa collection d’objets, e-frontier a crée un site dédié à l’achats d’objets 3D divers pour Poser, Shade… Il s’agit de Content Paradise

Si vous avez des petites questions supplémentaires, n’hésitez pas à consulter le forum, vous y trouvrez également des tutoriaux en français ecrits par ECNI => Tutos pour Shade


Actions

Informations

3 réponses à “Revue test : Shade 8 fr”

12 03 2007
ECNI (12:02:23) :

Salut PANTHER magnifique article sur mon logiciel favorit, bien écrit et bien détaillé.
dis donc tu as drolement bien avancé dans SHADE et tout exploré …. contrairement à moi….

12 03 2007
Panther (19:47:49) :

Salut ECNI ! ;-)
Merci !
Holala, non j’ai pas encore tout découvert, enfin je ne pense pas !
Mais une de mes prochaines créations sera sans doute sur Shade, histoire que je m’y fasse un peu plus…

13 03 2007
ECNI (17:00:46) :

Je ne suis pas encore un expert (le serais-je un jour ? ) mais si le logiciel te fait souffrir un peu , n’hésite pas à me contacter …. en ce qui concerne les surfaces courbes on peu faire des merveilles …. et c’est ce que je maitrise le mieux …. par contre la modélisation de mesh je trouve cela encore un peu lourd peu rapide et peu créatif ….