Groboto


Auteur : Sweety

26 09 2007

Groboto, de l’éditeur Braid Art Labs, est un logiciel très original. Ni tout à fait un logiciel de 3D, ni tout à fait un logiciel de fratales.

Il permet de créer des objets de formes abstraites à l’aide d’algorithmes mathématiques.

Ces formes, appelées « Bots », peuvent ensuite être animées, rendues aux formats .Tiff, .Jpeg ou .BMP, ou exportées au format .OBJ pour que vous puissiez les importer dans votre logiciel 3D préféré.

Pour vous, j’ai passé en revue son interface, ses différentes fonctions et ses éditeurs.

Il s’agit ici de la version 2.1.5, mais si vous avez une version antérieure, vous pourrez malgré tout vous y retrouver facilement. Je ne vous recommande que trop de mettre votre logiciel à jour puisque cette nouvelle version corrige certains bugs des versions précédentes

 

 

Installez Groboto. L’installation est assez rapide et ne pose pas de problème majeur.

Une fois l’installation terminée, ouvrez-le. Il se présente ainsi :

L’interface :

 

1- La barre des menus.

2- Le plan de travail.

3- La librairie : C’est l’accés aux différentes librairies du logiciel qui comprennent les Bots, les textures et les primitives.

4- Vignette de prévisualisation des objets des librairies.

5- Les différents réglages de la caméra.

6- Vous trouverez dans ce panneau tous les outils nécessaires à la manipulation des objets dans l’espace de travail. En activant « Bot », vous pourrez manipuler les objets : cliquez dans l’espace de travail, sur l’objet que vous dérirez changer, puis, tout en gardant le bouton gauche de la souris enfoncée, tirez vers la droite ou vers la gauche sur les boutons Move, Rotate, Globa Scale, Lengh, Top Radius, etc….. Attention! Seuls les Bots que vous aurez dessinés peuvent se paramétrer dans ce panneau.

7- Pour basculer du panneau Edition au panneau Animation.

8- Panneau des propriétés et paramétrages des bots. Nous reviendrons sur chacun des 5 onglets plus précisément.

9- Pour basculer du panneau des paramétrages des bots au panneau des paramétrages des animations.

 

Panneau des propriétés : Il se compose de 5 onglets.

 

L’onglet Groupes et Sélections :

Permet de configurer les différents groupes et sélections que vous créerez dans votre scène.

- Selected Object Properties : Après avoir sélectionné le bot – ou un élément d’un bot, cliquez sur le petit triangle noir du bouton « Texture » afin de choisir la texture dans le menu déroulant qui s’ouvrira (1). La texture apparaîtra alors dans la fenêtre de visualisation (2).

Vous pouvez également supprimer la texture (3), la teinter (4) et choisir sa spécularité (5).

- Group Manager : Vous pouvez créer de nouveaux groupes, les nommer ou les supprimer (6).

- Drag and Drop Settings : En cochant la case « Current Selection », vous activerez le cliqué-glissé pour appliquer les textures et les couleurs sur les objets préalablement sélectionnés (7).

- Duct Conversion : Après avoir sélectionné un bot, vous pouvez créer une « articulation » visible, son type et sa fréquence (8).

 

L’onglet Options de scène :

Permet de configurer les différentes options de vos scènes.

- Display Settings : Vous avez le choix entre 4 types de rendus. Suivant celui que vous choisisrez, vous pourrez paramétrer l’épaisseur des traits ainsi que la ou les couleurs de remplissage.

Cochez la case « Double Z Buffer » pour activer la fonction Buffer lors du rendu (2).

Vous avez le choix entre plusieurs cases à cocher pour accéder à différentes options afin de paramétrer au mieux les polygones (3).

- Shadow Settings : L’épaisseur, la qualité, l’échelle sont les principaux paramètres pour configurer les ombres de vos scènes (4).

- Sky, Stars and Fog : Des étoiles dans votre scène? Paramétrez très simplement leur nombre, leur espacement ainsi que leur taille ou générez-les au hasard (5)

Les paramètres du dégradé du ciel seront activés seulement si vous ne cochez pas la case « Fog ». Vous pourrez alors choisir les 2 couleurs qui composeront ce dégradé.

Les paramétrages du brouillard (6) sont divers et complets : Vous pouvez les régler soit par la distance, soit par des couches, par rapport à la caméra si vous cochez la case « Sticky Fog », l’éloigner ou le rapprocher des bots.

En cliquant sur le bouton « Edit Fog », vous ouvrirez une fenêtre qui vous permettra de régler le brouillard en temps réel à l’aide d’une glissière.

- Image Filtering : (7) En cochant la case « Color Adjust Filter On », puis sur le bouton Edit, une fenêtre s’ouvrira. A l’aide de glissières, vous pourrez paramétrer la luminosité, la teinte, le contraste et la saturation.

Quatre filtres – Glaze, Glaze Warm, Glaze Cool, Bleach – permettent de finir de peaufiner votre scène (8).

 

L’onglet Options des lumières :

Permet de configurer les différentes options des lumières.

- Create Lights : (1) Cliquez-glissez tout simplement une « local » ou « distant » lumière de l’icône vers votre zone de travail.

- Control Lights : (2) Dans le menu déroulant, choisissez la lumière dont vous désirez modifier les réglages. En cochant ou décochant la case « On », vous activerez ou désactiverez la lumière. Si vous cochez la case « Show Widget », une icône représentant la lumière sera visible dans la zone de travail.

Si vous sélectionnez une local Light, en cliquant sur « Make visible », vous rendrez la lumière visible au rendu. En cliquant sur « Delete », vous supprimerez la lumière sélectionnée.

Color and Brightness : Cliquez sur la vignette des couleurs pour faire apparaître une fenêtre dans laquelle vous pourrez paramétrer la couleur et l’intensité de la lumière ainsi que l’opacité et la température de l’ombre ,avec possibilité de visualisation en temps réel.

Shadow Light Distance : Réglez la distance de la lumière par rapport à son ombre.

- Ambient Light : Cliquer dans la vignette de la couleur fera apparaître le sélecteur de couleurs afin que vous puissiez choisir la couleur de la lumière ambiante.

 

L’onglet Options des textures :

Permet de configurer les différentes options des textures.

- Texture Basics : (1) »New…. » ouvrira une nouvelle fenêtre de laquelle vous pourrez créer une nouvelle texture en utilisant diverses options et « Save… » permet de sauvegarder la texture affichée.

En cliquant sur l’icône « Texture » (2), un menu se déroulera pour choisir rapidement une texture déjà utilisée dans votre scène, de votre librairie ou de la librairie par défaut de Groboto.

Pour ouvrir les sélecteurs des textures, des cartes de couleur et des reliefs, cliquez sur l’icône adéquate (3).

Cliquez sur « Options » pour charger une carte de reliefs ou de couleurs directement d’un dossier de votre disque dur (4)

Vous pouvez également inverser le bump, régler son intensité ainsi que les hautes lumières et la luminosité de la texture. Vous pouvez également modifier ses dimensions et sa fréquence d’application.

- Self Illuminations : Choisissez la couleur et l’intensité de la réflexion de la texture (5).

Une fois le bot sélectionné, cliquez sur « Apply this Texture » pour lui appliquer la texture ou sur « Remove this Texture » pour la supprimer (6).

- Texture Info : (7) Vous retrouverez toutes les infos sur la texture dans cette partie.

 

L’onglet Options des bots :

Permet de configurer les différentes options des bots.

Bot Global Settings :

—>

 

1- Cliquez sue l’icône de sélection de bot pour dérouler le menu qui ouvrira les 3 librairies des bots : Auto, Bors et Draw. Faites votre choix entre les différents modèles qui vous sont proposés.

Je reviendrai dans un prochain tutoriel pour expliquer les différences entre les auto-bots et les draw-bots.

2- Vignette de visualisation du bot.

3- Sauvegarder ou réinitialiser le bot créé.

4- Lorsque le bot est dessiné, déplacer la glissière permet de ralentir ou accélérer sa création.

5- Les différents paramétrages du bot :

No Limit : Cette option est disponible uniquement pour les Draw-bots.

En déplaçant les différentes glissières, vous pourrez régler le nombre d’objets, leur échelle, l’ampleur de la transition et de l’angle ainsi que l’espacement entre les objets.

6- Les bots peuvent être différemment générés en miroir sur 2 ou 3 axes.

 

Bot Objects and Texture :

—–

Suivant le bot généré, le panneau des paramètres des objets et textures ne sera pas tout à fait le même.

1- A:B Objects : Vous retrouvez les réglages d’échelle, de position et de rotation des objets que vous pourrez visionner grâce à 2 vignettes.

Vous pouvez également paramétrer la façon dont les objets se positionnent entre eux.

2- Cochez « Texture Tintable » pour coloriser la texture que vous pouvez aussi supprimer.

Cliquez dans la vignette pour modifier la couleur ou choisissez un dégradé de couleurs. En cliquant sur « Gradient Editor », vous pourrez créer vous-même un dégradé, soit en modfiant celui déjà choisi, soit en important un dégradé de votre disque dur.

3- Ces paramètres supplémentaires n’apparaissent qu’avec la version 2.1.5.

Après avoir sélectionné un objet, vous pouvez en paramétrer son espacement, son échelle et sa répétition.

4- En cochant la case « Enable Ducts », les objets d’un bot seront connectés entre eux par tube plat ou rond.

 

Les Editeurs :

L’éditeur de Texture :

Sélectionnez le bot ou l’objet que vous désirez texturer.

Placez-vous dans l’onglet des Options de Textures, puis cliquez sur le bouton « New… » pour ouvrir l’éditeur.

3 possibilités sont offertes pour créer une texture.

- New Tiled and Mapped Texture : C’est le choix le plus judicieux. Une fois la texture créée, il ne vous reste plus qu’à la paramétrer en utilisant les différentes options mises à votre disponibilité (Tiling, Map, Bump, Highlight, Brightness et Illuminations).

Si vous pensez utiliser à nouveau cette texture, n’oubliez pas de la sauvegarder en cliquant sur l’icône « Save… », nommez-la puis enregistrez-la dans le dossier des tes textures de Groboto.

- Build New Texture from Map : Si vous désirez utiliser un motif que vous avez réalisé dans votre logiciel 2D, comme Photoshop, cochez cette case.

Puis cliquez sur l’icône « Select Map From Disk… » et choisissez l’image sur votre disque dur. Attention! Groboto ne prend en compte que les images au format .tif.

Paramétrez ensuite le motif et sa fréquence.

Nommez votre texture et cliquez sur « Create ». Groboto mettra quelques secondes pour générer la texture.

- New Simple Texture : En choisissant cette option, vous choisissez la méthode la plus basique. En effet, la texture sera seulement formée d’une simple couleur et vous ne pourrez lui rajouter ni map ni relief.

 

L’éditeur de dégradés :

Pour appeler l’éditeur de dégradés, cliquez sur le menu Window/Gradient Editor.

1- « Get From Bot » : Pour créer un dégradé d’après la texture du bot généré.

2- « Load New… » : Importer une image de votre disque dur et Groboto générera le dégradé. Seuls les formats .tif et .tga sont admis.

3- Cliquez sur le triangle noir pour choisir, dans le menu déroulant, un dégradé déjà créé.

4- Choisissez une des 3 options proposées pour appliquer le dégradé.

5- Cochez la case « Horiz Flip » pour retourner le dégradé.

6- « Hot Spot Location » : Permet de régler le centre du dégradé ainsi que sa luminosité et sa largeur.

7- Paramétre la teinte, la saturation et la luminosité du dégradé.

8- « Reset All Adjustments » : Pour remettre à zéro le dégradé.

9- « Update Bot Gradient » : Permet d’appliquer, en temps réel, le dégradé sur le bot afin que vous puissiez le modifier et l’ajuster.

10- Nom du dégradé si vous désirez le sauegarder et l’enregistrer dans la librairie des dégradés.

11- « Save to Gradients Folder » : Sauvergarder le dégradé dans la librairie.

 

Les menus contextuels :

Des menus contextuels vous aideront à travailler plus efficacement dans Groboto.

Lorsque vous cliquez du bouton droit de la souris dans un endroit vide de l’espace de travail, le menu contextuel suivant apparaît :

Vous pouvez alors choisir la forme d’affichage des objets dans la zone de travail, activer ou désactiver les ombres, ajouter du brouillard dans la scène, vérouiller une sélection ainsi qu’activer les outils de déplacement.

 

Menu contextuel en cliquant sur un bot dans la zone de travail :

« Load Object’s Bot into Bot Panel » : Si vous avez chargé plusieurs bots dans votre scène, vous pouvez rapidement ouvrir le panneau d’options du bot sur lequel vous cliquez avec le bouton droit de la souris.

« Detach Bot Objects » : Lorsque vous chargez ou dessinez un bot dans votre scène, quelques soient les modifications que vous y apportez, elles se feront toujours sur le bot entier. Il peut donc vous arriver de vouloir modifier un aspect ou une texture sur seulement quelques objets composant le bot. Pour cela, il vous faudra d’abord les détacher. En cliquant sur cette option, une nouvelle fenêtre s’ouvrira pour vous donner le choix entre 3 options : Placer les objets détachés dans le groupe par défaut, Créer un nouveau groupe et y placer les objets ou Placer les objets dans un groupe déjà existant.

 

 

Les rendus et l’export :

Une fois votre scène créée, sauvegardez-la : File/Save…. Donnez-lui un nom et enregistrez-la dans un dossier de votre disque dur.

Vous désirez à présent faire un rendu ou exporter le(s) bot(s). Que vous cliquiez sur File/Render to File…, File/Render Animation… ou Export…, la même fenêtre s’ouvrira avec l’onglet adéquate :

 

Rendu de l’animation

Cliquez sur les onglets adéquats afin d’accéder aux différents paramétres de rendu de l’animation.

Je n’ai pas parlé d’animation dans Groboto car, d’une part je n’ai pas encore eu le temps de me pencher sur ce sujet et d’autre part, je pense que cela fera l’objet d’un prochain tutoriel.

 

Rendu d’image

1- Tapez les dimensions que vous souhaitez donner à votre rendu. N’oubliez de cocher la case « Keep Ratio » si vous voulez en garder les proportions.

2- Vous pouvez choisir de faire le rendu de votre image avec 3 sortes de couches différentes. Dans ces cas-là, vous devrez sélectionner le format de sortie .TIFF.

Si vous souhaitez faire un rendu de couche Alpha « depth Composite » ou « Depth Channel », il faudra qu’il y ait du brouillard dans votre scène.

3- Vous pouvez recadrer votre image : Pour cela, cochez les cases « Use Crop ». Un cadre bleu apparaît, en temps réel, dans votre zone de travail. Sans refermer la fenêtre Output, vous pouvez redimensionner le cadre afin de recadrer l’image.

4- Le rendu d’image peut se faire dans 3 formats différents : .TIFF, .JPEG et .BMP.

5- Cliquez sur « Render Image…. », dans la fenêtre qui s’ouvre, nommez-la et choisissez le dossier de votre disque dur dans laquelle vous souhaitez qu’elle soit enregistrée, puis validez.

Vous pouvez suivre, dans la barre d’état du logiciel, en bas de votre écran, l’évolution du rendu.

 

Export d’objet

1- Dans ce menu déroulant, vous trouverez 3 choix de rendu de qualité : Low, Medium et High. Un bon compromis Qualité/Poids de l’objet est de choisir la qualité moyenne.

En effet, en qualité basse, vos objets risquent d’être détériorés lorsque vous les importerez dans votre logiciel 3D et en qualité haute, ils risquent très trop lourds.

Une autre façon de « jongler » entre la qualité et le poids est parfois, si votre scène le permet, de baisser le nombre d’objets d’un bot dessiné (Cf. l’onglet des options de bots).

2- Baissez ou augmentez le niveau de qualité de tous les objets de votre scène.

3- Baissez ou augmentez le niveau de qualité objet par objet.

4- Groboto assure uniquement le format .OBJ à l’export. Mais cela n’est pas un handicap puisqu’une grande majorité des logiciels 3D acceptent ce format à l’import.

5- Plusieurs options sont à votre disposition pour rendre l’objet. Suivant l’option choisie, cela vous permettra de pouvoir modifier l’objet dans votre logiciel 3D. quelque soit l’option sélectionnée, cela n’intervient pas dans le poids de l’objet.

6- Cochez la case « Include Normals » si vous désirez exporter l’objet avec ses normales.

 

Voilà! Nous venons de faire le tour de Groboto, ce logiciel original qui ne ressemble à aucun autre.

Ne soyez pas surpris, lorsque vous l’ouvrirez, par son interface et ses fonctions : si, au départ, on peut se sentir déstabilisés – surtout si on connaît un ou des logiciels 3D! – très vite vous vous adapterez à son originalité et en viendrez très vite à l’apprivoiser… et l’adopter. ;-)

 Groboto


Actions

Informations

5 réponses à “Groboto”

26 09 2007
Diablotine (13:58:33) :

Merci pour cette revue-test, génial !

1 10 2007
Panther (21:57:16) :

Merci Sweety pour ce petit test !
J’ai déjà testé ce logiciel, mais de loin, hein, vu que je fais peu de fractales et autres…
Mais il m’a l’air effectivement assez sympathique !

4 11 2007
tiago (10:51:19) :

Merci beaucoup! je vais essayer de suite!

7 09 2009
GONZALES guy (12:30:24) :

Où trouve-t’on Groboto en France? et quel prix?
Merci.
Salutations.

7 09 2009
Diablotine (13:50:12) :

On ne trouve pas ce logiciel chez un revendeur en France, à ma connaissance on peut seulement l’acheter en ligne soit sur le site du développeur soit sur Content Paradise :

http://www.groboto.com/Store_Downloads.html

http://www.contentparadise.com/productDetails.aspx?id=717

Bonne journée ;)

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises html : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*