QUIDAM 3 : Revue Test !


Auteur : Diablotine

8 05 2009

N-Sided® annonce la disponibilité immédiate de QUIDAM 3.

La nouvelle version de son inégalable logiciel de création de personnages 3D.

Présentation du logiciel !!

Maintenant que nous avons tous les éléments et que nous sommes prêts, testons cette nouvelle version de Quidam et ses nouveautés.

Nous installerons donc la version de Quidam 3.0.1 Studio ainsi que les personnages additionnels suivants : Modèles Pack Pro Woman, Pack Pro Boy, Pack Pro Girl.
Nous ne testerons malheureusement pas les plug-in d’export car n’ayant pas les autres logiciels à notre disposition cela nous est actuellement impossible à faire.
Une mise à jour sera faite si nous pouvons par la suite tester les plug-in

Tout ce passe bien sans encombre, nous avons tout installé  dans un environnement Windows Vista 64 bits.
Le seul problème rencontré et qui se retrouve sur les OS Vista, c’est la disparition des textures du modèle de base du Pack Pro Woman au chargement.
Pour le résoudre, simplement lancer l’application Quidam en tant qu’administrateur.

Au lancement du programme et à chaque première ouverture des personnages additionnels, il vous sera demandé les numéros de séries, une fois l’opération faite, vous serez tranquille par la suite.

De nouveaux personnages ont fait leur apparition depuis la première version, il est maintenant livré avec 9 personnages de bases complets avec cheveux, vêtements et accessoires, 4 bustes (femme et homme) dont 2 avec squelette, et 6 packs additionnels dont 3 pour le moment sont disponibles à la vente, les 3 autres le seront prochainement.

Ces personnages permettent dans Quidam de créer une multitude d’autres personnages, on crée à l’infinie !!

De plus Quidam est livré avec une bibliothèque de personnages prédéfinis qui viennent enrichir la gamme de personnages du logiciel.
Aussi vous trouverez d’autres personnages additionnels à télécharger gratuitement sur le site de l’éditeur.

Pour nos tests nous utiliserons le pack Pro Woman.
Au lancement du logiciel, rien de bien différent à par la bibliothèque plus fournie, on nous demande de choisir un personnage de base ou de la bibliothèque, voir de lancer le programme avec une scène vide en cliquant sur « cancel ».

Nous pouvons aussi aller sur le site de l’éditeur à la recherche de personnages additionnels en cliquant sur « online »

Attention pour les pack additionnels payants, si vous ne les avez pas achetés et installés, les vignettes apparaitront quand même dans le menu mais si vous essayez de les ouvrir vous aurez un message vous avertissant qu’ils ne sont pas installés.

La surface de travail et les ateliers ne changent pas des versions précédentes, on ne se sent pas perdu, juste quelques petites nouveautés et des améliorations.

Mais parlons des nouveautés :

Première nouveauté, les catalogues !
Bien pratiques non seulement pour retrouver facilement les produits associés au personnage et à la scène, mais aussi pour sauvegarder des poses, des morphologies, des objets, des éclairages, des textures et bien d’autres encore.
Nous pouvons les masquer et les faire apparaître grâce à l’icône supplémentaire en bas à gauche.
Ces catalogues sont accessibles par des onglets qui sont adaptés suivant l’atelier dans lequel nous nous trouvons.

Exemple : Donnons une pose à notre personnage, elle me plait beaucoup et j’aimerais la réutiliser plus tard ou encore la partager.
Notre pose terminée, nous allons la placer dans le catalogue des poses en prenant soin de vérifier que nous sommes sur ce catalogue en cliquant sur l’onglet « Poses »

Pour sauvegarder cette pose, rien de plus simple, on clique dans une case vide et le tour est joué !! Facile non !

Le nom ne nous plait pas! Ce n’est pas grave, on va le renommer. On clique sur « rename », pose 01 devient danseuse en 2 secondes !!


Pour charger une pose sur un personnage, il suffit juste de cliquer/glisser la pose dans l’espace de travail où se trouve le personnage correspondant.

Comme certains éléments de travail, il est possible de déplacer la barre des catalogues dans la surface de travail et de l’orienter verticalement et horizontalement.

Maintenant que nous avons mis en pose, modifié des petites choses comme le mouvement des cheveux et des vêtements, passons à l’étape suivante.

Seconde nouveauté, le module de projection UV!
Pratique, il s’apprête automatiquement aux objets 3D de la scène, il va donc déformer les coordonnées de textures sans modifier l’objet.

Il est aussi possible maintenant de pouvoir créer directement des textures de grande résolution au niveau du 3D Paint, ce qui n’est pas négligeable.
Tout d’abord il nous faudra accéder à la fonction 3D Paint.

Dans notre exemple nous choisirons la version native.
Testons maintenant ce nouvel outil. Il est accessible via 2 icônes/boutons (voir image)


Nous voulons changer la texture de la jupe, nous piochons la texture des coeurs sur fond jaune dans les textures déjà inclues dans le logiciel et peignons la jupe en choisissant les options du pinceau qui conviendra le mieux.


Maintenant nous passons à la méthode de transformation de cette texture pour qu’elle ressemble moins à des petits coeurs.


Et voilà la jupe terminée.

Troisième nouveauté, un contenu 2D et 3D très riche !
Cette version est dotée de nouveaux éléments 2D et 3D très variés qui viennent enrichir vos scènes.
Il peut s’agir pour vous d’accessoires 3 D texturés, de textures haute résolution, de squelettes pour l’animation, des poses, et bien d’autres encore!

Pour notre danseuse, nous avons, par exemple, utilisé en guise de jupe le vêtement accessoire Loincloth02a.
Nous allons aussi rajouter un décor et un sol, et mettre une lumière qui nous plait bien, choisie depuis le catalogue des lumières.

Des améliorations importantes ont aussi été au niveau des ombres : les ombres propres en temps réel. Avant même de faire le rendu, vous pouvez prévisualiser comment sont projetées les ombres et ajuster votre éclairage. Assurez vous que l’option des ombres est active en cliquant sur l’icône en forme de lapin en bas à droite de votre scène.
La visualisation gagne en réaliste !

Passons maintenant au rendu.
Pour cela nous cliquons sur l’icône en forme d’appareil photo pour accéder à l’atelier des rendus.
Tout d’abord, nous allons choisir les options de ce rendu. Nous allons faire un rendu Raytracing. Pour cela on va choisir une des 10 options de rendu, nous prendrons dans notre exemple le n°5 qui génère des ombres douces.

Suivant la puissance de votre ordinateur, vous pouvez mettre les paramètres les plus poussés. A noté que cela ralenti considérablement le temps de calcul du rendu.
Nous choisissons ensuite un nom pour cette image et le format et l’endroit où elle sera sauvegardée, puis la taille.

Un clique sur l’appareil photo et le calcul se fait !

Attention ! Avant n’oubliez pas à chaque étapes de sauvegarder votre travail !

Cette nouvelle version de Quidam vaut le détour avec ses nouveautés et ses améliorations !

Un astucieux système de SCRATCH permet par exemple de rejouer les séquences de morphs comme si vous passiez les doigts sur les touches d’un piano. Indispensable pour préparer vos séquences d’animation.

Déjà réputé pour sa stabilité, QUIDAM 3 bénéficie de nombreuses corrections et optimisations pour être plus productif et plus agréable encore.

A noter qu’il existe 7 plug-in Quidam pour environnement Windows et 6 pour environnement Mac

Note :

QUIDAM Prime

Ce nouveau produit tant attendu par les développeurs de jeux vidéo vient de faire son apparition !
Il intègre toutes les fonctions de QUIDAM 3 Studio, les plug-ins d’export pour Max et Maya et, surtout, ajoute un droit d’exploitation pour les modèles dans un jeu vidéo.



Actions

Informations

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises html : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*